Code de la route : on fait le point ?

lundi 23 mai
0 commentaire

201605021461-full

Vous en avez sans doute entendu parler : le 2 mai 2016, 1 000 nouvelles questions sont entrées en vigueur pour constituer l’examen du code de la route.

Les résultats n’ont pas été concluants : le jour même de leur entrée en vigueur, le taux de réussite, habituellement situé aux alentours de 70%, a chuté à 15%.

Le mercredi 4 mai, la Délégation à la sécurité et à la circulation routières (DSCR) a réagi en annonçant dans un communiqué de presse quatre mesures liées à l’examen du code de la route. Parmi ces mesures, le retrait provisoire, dès le 10 mai 2016, des questions ayant obtenu les plus bas taux de réussite.

Vous avez été nombreux à nous en parler. C’est pourquoi nous tenions à faire le point sur ce code « nouvelle génération » !

 

Merci la DSCR !

Les quatre mesures mises en place par la DSCR sont les suivantes :

Les questions ayant obtenu le taux de réussite le plus bas sont retirées depuis le 10 mai 2016. Après reformulation, elles seront progressivement réintroduites dans l’examen. Aucune date précise n’a été donnée à ce sujet.
L’ouverture de places d’examen supplémentaires au cours du mois de mai pour permettre aux candidats ayant échoué à l’épreuve de pouvoir la repasser rapidement, dès qu’ils seront prêts. Le passage du code sera gratuit pour ces candidats.
L’envoi à toutes les auto-écoles d’une analyse des épreuves réalisées entre le 2 et le 4 mai, afin de mieux identifier les points prioritaires de formation.
La diffusion sur le site securite-routiere.gouv.fr d’un ensemble de questions semblables à celles du nouvel examen, permettant à tous les élèves de pouvoir compléter leur révision.

Ce sont de très bonnes mesures ! On regrette seulement qu’elles répondent à un manque d’anticipation certain dans la mise en œuvre de cette réforme – dont certains élèves ont pu pâtir.

 

Mieux vaut tard que jamais

Tout d’abord, il est bon de rappeler que cette réforme du code de la route a pour but de moderniser cet examen en intégrant de nouvelles thématiques (par exemple : « nouvelles technologies » ou « secourisme ») plus proches des réalités quotidiennes de la conduite. À terme, l’objectif est donc d’augmenter la sécurité routière et la qualité de la formation pour tous les conducteurs.

De nouvelles questions reformulées et mieux adaptées, c’est une bonne nouvelle ! Ce que l’on regrette chez PermiGo, c’est de ne pas avoir reçu les programmes suffisamment tôt pour préparer au mieux tous nos élèves. Le 6 mai 2016, la DSCR a d’ailleurs publié des conseils pour les candidats : nous vous invitons à les consulter en cliquant ici.

Comme d’autres auto-écoles, nous avons réclamé aux responsables les nouveaux programmes au plus tôt, mais sans résultat. Nous les avons également alertés sur les conséquences auprès de ceux qui n’auraient pas pu se préparer dans les meilleures conditions.

Du coup, c’est un peu comme si un prof’ d’histoire préparait ses élèves pour un examen sur la Rome antique alors que le sujet est sur Révolution française…

Bien entendu, que ce soit via notre application avec l’accès illimité à toutes les questions du code ou grâce à nos moniteurs et l’ensemble de nos équipes, nous mettons tous les moyens en œuvre pour que vous puissiez préparer cet examen dans les meilleures conditions.

 

Évidemment, nous sommes à vos côtés pour discuter avec vous et répondre à toutes vos questions sur ce nouveau code sur notre page Facebook ou directement sur notre site via notre chat en ligne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *